Université Catholique de Lyon

Chaire Mémoire, Culture et Interculturalité, UNSECO,
Objet du partenariat : Intervention à la conférence e remise des diplômes
Intervenant : Jean-Noël Mabiala
Date ou période : 4 juillet 2019
Référents : Roger KOUDE, Pascale BOUCAUD

Résumé de l’intervention

INTRODUCTION Je vais donc aller droit au but de mon intervention sur le thème : « APPROCHES ET ENJEUX DE LA FORMATION SUR L’INTERCULTURALITÉ, DANS SA DIMENSION OPERATIONNELLE »

Je ne peux trouver meilleure introduction que le titre de l’intervention de Madame Pascale BOUCAUD qui vient d’ouvrir cette séquence de la Cérémonie : « LE JUGE FRANÇAIS FACE A LA DIVERSITE CULTURELLE DANS L’ESPACE PRIVÉ ET PUBLIC ».

Ce thème évoque les termes clefs du mien à savoir L’ENJEU et L’APPROCHE.

D’abord l’enjeu : Qu’est-ce qui se joue ? La compétence du juge (périmètre de son pouvoir ? risque-t-il d’être dessaisi du dossier ?) ou la régulation de l’Espace ? Quels sont les protagonistes (le juge ? ou le juge français face à la diversité culturelle, qu’en serait-il d’un « autre juge » ? d’une autre loi ? d’une autre profession… de foi ?) ?

Ensuite, l’approche et en l’occurrence, l’approche opérationnelle, qui renvoie au pragmatisme : on est en face d’un métier, un domaine (le Droit), dans une configuration pratique (l’espace privé ou public), un expert face à une réalité sociétale…

Nous sommes d’emblée projetés hors de l’approche théorique prédominante dans un cours universitaire … Heureusement que le public présent aujourd’hui et celui des formations de la Chaire, se prête plutôt à l’approche pragmatique, que nous avons choisie.

Nous reviendrons sur les autres approches possibles, les autres champs de compétences, les autres publics confrontés à cette réalité, et les enjeux de la formation dans ce domaine.

Enfin pour situer le problème, montrer en quels termes il se pose dans nos sociétés, je rendrais encore une fois un hommage à la Chaire de l’UNESCO, en citant un vos travaux en l’occurrence la conclusion de l’article de Doudou DIENE paru dans les Actes de votre Colloque international de 2017, p.48 : « Pour conclure, écrit-il, il faut arriver à traduire dans la réalité de nos rapports humains, de nos rapports entre peuples, entre civilisations et entre religions, cette dialectique d’un bien commun et d’identités plurielles… En liant ces deux concepts, on peut arriver à faire en sorte que les avancées de l’UNESCO ne soient pas perverties par la dimension nationaliste et identitaire qui aboutit à des conflits, au rejet de l’autre, au développement du racisme et de ma xénophobie. »

Mais où est l’interculturalité dans cette affaire ?

Pour y répondre, je vais commencer par rapidement évoquer mon initiation à cette « matière ». Puis j’aborderai la différence ou le rapport entre diversité culturelle et interculturalité. Avant de développer les deux axes majeurs de cette conférence : les enjeux de la formation et l’approche opérationnelle.

CONCLUSION
En conclusion, en partant de la difficulté d’inscrire l’Interculturalité dans une discipline, comme évoqué plus haut, d’aucuns la présentant comme une matière en soi, il faudrait retenir son caractère transversal. Ce qui prédispose la formation dans ce domaine à innover au plan pédagogique et en termes surtout de modalités d’animation et d’implication des participants. Car en matière d’interculturalité le vécu de chacun est source d’enseignement et de partage. Si l’Interculturalité est une ressource inépuisable, la femme et l’homme interculturel a un potentiel dans l’optimisation de l’efficacité de son équipe. A condition qu’elle ou il ne craint pas de manquer d’altérité en soi pour se ressourcer et enrichir l’autre.

Actualité & Événements

Urgence Inscriptions

Deadline et places disponibles

RDV Étude Projet INTRA

Prendre RDV pour étudier votre demande ou votre besoin de formation sur mesure

Nous contacter

Espace dédiés

Espace membres du conseil & équipe pédagogique

Espace anciens stagiaires & inscrits aux formations en cours

Documentation

Références légales

Statut juridique :
SASU immatriculée au RCS Lyon

Siret :
847-739-703-000-19

N° TVA Intra UE :
FR80-847-739-703

Enregistrement INPI :
“FC–ONLY” : 18-4-496-241

N° de déclaration d’activité de prestataire de formation : 84691704069

Coordonnées bancaires

IBAN :
FR76-1780-6001-6204-1513-0500-310
BIC :
AGRIFRPP878

Siège social & lieu des formations

Siège social (pour toute correspondance) :
C/O JEAN-NOËL MABIALA
13 , Rue Richelieu, Allée C
69100 VILLEURBANNE

Lieu des formations (réception sur RDV) :
Accès TCL : T1 & T4, Métro A & B.
Arrêt : Charpennes
Immeuble Grand Angle
31, Cours Emile Zola
69100 VILLEURBANNE

Partenaires